Accueil > Recommandations pour chiots > Comment protéger mon chien des parasites

COMMENT PROTÉGER MON CHIEN DES PARASITES?


Il est très important d’investir dans la vermifugation de votre Australian Cobberdog afin de le protéger lui-même et toute la famille

LA VERMIFUGATION EXTERNE

Les parasites externes sont plus connus car ils sont visibles et plus faciles à détecter. Les principaux sont les puces et les tiques. Les acariens sont aussi très fréquents, et même si en raison de leur taille on ne peut pas les voir, ils provoquent des démangeaisons et même la gale chez notre chien. C'est pendant les mois de chaleur qu’ils prolifèrent le plus. La quantité de poil que recouvre le corps de notre chien en font un lieu idéal pour que ces parasites s'adhèrent à leur peau en sautant directement du sol au pelage sans que l’on s’en aperçoive. Il est essentiel de protéger continuellement nos compagnons car ces parasites transmettent souvent des maladies ou entraînent des problèmes de santé aussi bien pour notre chien que pour nous-mêmes, les humains.

Comment le protéger des parasites externes

Chez DOGKING, nous recommandons normalement l'association des pipettes et du collier antiparasitaire



PIPETTES

Les pipettes sont de petites ampoules qui contiennent une dose de produit vermifuge fortement concentré. On les applique une fois par mois sur la peau du chien pour les protéger, suivant la marque, contre les parasites et les moustiques transmetteurs de maladies. 

COLLIERS

Le collier agit en association avec d'autres méthodes de vermifugation externe. Il doit être réglé à la taille du cou, pas trop serré, pour faire effet. Sa durée va de 5 à 12 mois en fonction de la marque.

COMPRIMÉS

Ils sont administrés comme un médicament et sont recommandés dans les cas où d'autres méthodes de vermifugation provoquent des réactions allergiques au chien ou à la famille. Ils ne protègent pas contre les moustiques transmetteurs de parasites.

SPRAY

On les utilise peu car lorsqu’on l'applique sur le chien, ils salissent son pelage, ce qui n'est pas très conseillé pour un chien à poils longs comme l’Australian Cobberdog. Il est préférable de l’utiliser en association avec d'autres moyens de vermifugation là où il existe une forte concentration de parasites. 

Comment utiliser une pipette?

Nous vous expliquons ci-après comment utiliser les pipettes et ce qu’il faut prendre en compte si vous les appliquez sur un chiot ou sur un chien adulte. Il est très important d’utiliser la pipette correspondante au poids du chien et de l’appliquer ponctuellement chaque mois.


Découvrez ce qu’est la vermifugation et pourquoi elle est importante pour votre chien Australian Cobberdog Labradoodle
COMMENT L'APPLIQUER :

La pipette doit s’appliquer à 3 endroits sur le dos, en suivant la colonne de la croix (au-dessus des épaules, là où se trouve la nuque du chien) jusqu’à la moitié du dos, en écartant les poils et en déposant le produit sur la peau. On ne doit jamais l'appliquer près de la queue car le chien pourrait y lécher le produit.

Avertissements:

  1. Il est conseillé d’utiliser des gants jetables lors de la manipulation du produit, car c'est une substance toxique. Le cas échéant, il faudra se laver méticuleusement les mains après l'application.
  2. Si notre chien est nerveux, il est préférable de se faire aider pour l’immobiliser. Sachant que la pipette s’applique sur le dos, on ne peut pas le laisser s’allonger sur le dos pour cette opération.
  3. La pipette doit être appliquée directement sur la peau, c’est pourquoi il faut bien écarter les poils là où on va déposer le produit.
  4. Après l’application, il faut surveiller que le chien ne se frotte pas car il pourrait éliminer une partie du produit. On devra aussi faire attention à ne pas trop le toucher tant que le liquide n’a pas séché. On pourra par exemple appliquer le produit le soir.
  5. On ne doit pas laver un chien après lui avoir appliqué la pipette, ni deux jours avant ni deux jours après afin d’obtenir une efficacité optimale. Certaines pipettes permettent une application le jour même du bain (voir la notice). Ce genre d’erreurs peuvent nous faire croire que le produit n’a pas marché alors qu’il s'agit en fait d’une erreur de posologie.

LA VERMIFUGATION INTERNE

Si l’on protège notre chien de l’intérieur, on évitera que des parasites intestinaux s’installent dans son organisme. Il en existe plusieurs, mais les plus courants sont les nématodes, les ténias et les cestodes ; ils peuvent tous être transmis aux personnes.

Les chiens peuvent attraper ces parasites très facilement, en reniflant le sol ou en le léchant, en avalant quelque chose qui contiendrait ce parasite ou par une piqûre de moustique infecté par le parasite. Ces parasites ne sont normalement pas visibles: la seule façon de les détecter est d'effectuer une analyse de selles. Parmi les symptômes qui peuvent nous indiquer que notre chien souffre de parasites internes se trouvent la perte de poids et d’appétit, des vomissements, une chute des poils ou la perte de leur éclat et des difficultés à excréter.

Afin de protéger notre Australian Cobberdog de ces parasites, il existe des comprimés à avaler que l’on administre une fois par mois.

LA LEISHMANIOSE

La leishmaniose est une maladie parasitaire qui se transmet par la piqûre du phlébotome (un type de moustique) et sa gravité affecte fortement la qualité de vie du chien, elle peut même entraîner la mort. Il y a encore quelques années, la leishmaniose n'existait que dans les régions chaudes. Cependant, l'augmentation générale des températures a fait que le phlébotome qui transmet la maladie se trouve aujourd’hui dans des régions où il n'existait pas auparavant. 

Les animaux touchés par le protozoaire de la leishmanie présentent généralement des symptômes de fatigue constante, d’amaigrissement, de pousse anormale des griffes, de chute de poils et de problèmes de peau. Malgré les nombreuses études menées autour de cette maladie, il n’existe pas encore de remède à la leishmaniose et elle est actuellement toujours mortelle.

Voilà pourquoi la clé est de prévenir la transmission. Pour cela, on dispose de colliers et de pipettes qui nous aident à éloigner le moustique porteur de cette maladie. D'autre part, on peut prévenir la maladie en administrant un sirop et en vaccinant notre chien contre la leishmaniose. Il a été prouvé que le sirop et le vaccin, utilisés ensemble, augmentent considérablement l'efficacité contre les phlébotomes.

LA FILARIOSE

La filariose canine est une maladie provoquée par des parasites en forme de vers qui se développent à l’intérieur de l’organisme et se placent sur différents organes et peuvent entraîner la mort si l’infection est généralisée dans le cœur et les poumons.

La filariose apparaît lorsqu'un vecteur (un moustique, une puce ou une tique) pique un animal infecté. Lorsqu’il absorbe son sang, il emporte les larves de filaires et transmet la maladie lorsqu’il pique un animal sain.

Une fois que l'animal est infecté par les filaires, les symptômes n'apparaissent que 6 mois plus tard, lorsque le ver s’installe dans le système lymphatique et les différents organes du corps comme la peau, les yeux, les reins ou, dans les cas les plus graves, les poumons et le cœur.
Si l’on diagnostique que le chien est infecté, il faudra lui administrer un traitement à base de produit parasiticide et traiter les organes qui ont été touchés par ces parasites afin de rétablir leur bon fonctionnement.

Si le chien n'est pas infecté, il est recommandé d’utiliser des antiparasitaires externes en prévention comme le collier, les pipettes et le vaccin annuel de la filariose canine.

Renseignements et consultations sur l'Australian Cobberdog

Contact