Accueil > Recommandations pour chiots > Que faire pour que mon chiot arrête de pleurer

QUE FAIRE POUR QUE MON CHIOT ARRÊTE DE PLEURER ?


Les gémissements peuvent signifier plusieurs choses et c'est une manière pour eux d'exprimer ce qu’ils ressentent
Apprenez ce qu’il faut faire quand votre chien Australian Cobberdog Labradoodle n'arrête pas de pleurer

L’importance de s’adapter au nouveau foyer avec sa nouvelle famille

Lorsque votre chiot Australian Cobberdog pleure, cela peut être pour plusieurs raisons. Il peut pleurer parce qu’il a soif, faim, parce qu’il ne se sent pas bien, est stressé, par manque de sécurité ou parce qu’il a peur... Même si au début, c'est certainement qu’il a besoin de s'adapter à son nouveau foyer. D'ailleurs, pendant l'adaptation, les chiots peuvent ressentir du stress et l'exprimer sous forme d'anxiété, de diarrhées, de perte d’appétit, de diminution des défenses ou d’insomnie. Voilà pourquoi il est très important d’habituer notre chiot aux nouvelles odeurs et aux bruits présents dans notre foyer, aux personnes de notre cercle rapproché et à d'autres chiens.

Les besoins de base

Lors des premiers jours, il est normal que le chiot pleure parce qu’il est en cours d'adaptation. Si l’on garde cela a l’esprit, on devra connaître ses besoins de base pour y répondre et éliminer d’autres raisons qui pourraient le faire pleurer :

      • Notre chiot doit manger sa nourriture en quantité proportionnelle à sa taille et à son âge.
      • Il doit toujours avoir accès à de l'eau propre et fraîche.
      • Il doit faire de l'exercice et se promener plusieurs fois par jour.
      • Il a besoin de jouer avec sa famille et avec ses jouets préférés (la matière idéal pour les jouets est le caoutchouc).

La zone de repos

Le chiot doit avoir des moments de repos et être sûr que personne ne va le faire sursauter, faute de quoi, il pourrait se mettre à pleurer. Son lit doit se trouver dans le parc, sa zone délimitée. À cet endroit, le chiot doit se sentir protégé, en sécurité et à l'aise. Pour cela, il faut que le chiot associe le parc à quelque chose de positif. Pour ce faire, on peut lui donner à manger dans le parc, lui offrir des jouets exclusifs auxquels il n'aura pas accès en dehors du parc, lui donner des récompense quand on l'y laisse et surtout, ne jamais lui faire peur ni le provoquer depuis l’extérieur. Lorsqu’il se trouve dans sa zone de repos, on doit lui garantir un moment de tranquillité. S’il associe le parc à quelque chose de positif, il éprouvera un sentiment de sécurité et de tranquillité dans le parc et dans son panier.

Quand ils sont seuls

Il se peut aussi que notre Australian Cobberdog pleure quand on le laisse tout seul à la maison. Beaucoup de chiens ressentent le stress de la séparation. Certains chiens s'adaptent bien et s’habituent à nos horaires, mais d'autres, en fonction de notre façon de faire, ne s’adaptent jamais et pleurent quand on quitte la maison. Pour éviter ce comportement, il est très important de ne prêter aucune attention à notre chiot pendant les dix ou quinze minutes avant notre départ. De plus, en rentrant à la maison, on ne lui prêtera pas non plus attention jusqu’à ce qu’il se soit calmé. Peu importe si cela se produit au bout de cinq minutes ou d'une demi-heure, il faudra attendre qu’il se soit calmé. De cette façon, on lui apprendra que le calme est récompensé par notre attention.

Problèmes vétérinaires

Si tous les besoins de notre chiot sont satisfaits, son gémissement peut indiquer un type de malaise. Le stress du changement de cadre et l'adaptation à son nouveau foyer et à de nouvelles routines peuvent lui provoquer de la diarrhée et une diminution des défenses de son système immunitaire. C'est peut-être pour cela que le chiot pleure en raison de la gêne ou du malaise provoqué par ce changement de situation. Si vous pensez qu’il a mal quelque part, ne tardez pas et contactez votre vétérinaire

Vétérinaire DOGKING

Quand il pleure pour demander de l'attention

Il se peut que votre chiot pleure pour attirer votre attention. Il est fortement déconseillé de répondre à ce type de demande car ce serait une façon de lui apprendre que pleurer provoque une réaction positive et il se mettra à pleure à chaque fois qu’il voudra obtenir quelque chose. Pour éviter ce comportement, il nous faut savoir quoi faire quand il pleure et surtout ce qu’il ne faut pas faire.

 

Que faire si le chiot pleure pour attirer notre attention

S’il pleure, on peut lui dire « non » sur un ton différent de l’habituel, mais jamais de façon agressive. On peut aussi lui demander de se taire avec un « shhhh ». Si l’on veut qu’il arrête de pleurer et on lui dit « non » ou « shhh », on ne l'accompagnera jamais de son nom pour qu’il ne l'associe pas à quelque chose de négatif. Son nom doit toujours être utilisé de façon positive pour le récompenser, le caresser, jouer avec lui...

 

Ce qu’il ne faut pas faire si le chiot pleure pour attirer l'attention

Lorsque le chiot pleure, on ne devrait jamais le caresser, le cajoler, essayer de la calmer sur un ton agréable ou le prendre dans nos bras. Cela fera que le chiot associe son gémissement à votre attention et à vos câlins et le chiot apprendra par conséquent à exiger votre attention en pleurant. Il faudra attendre qu’il se calme avant de lui offrir une stimulation positive.

Renseignements et consultations sur l'Australian Cobberdog

Contact