Accueil > Recommandations pour chiots > Comment savoir si mon chien est en bonne santé

COMMENT SAVOIR SI MON CHIEN EST EN BONNE SANTÉ ?


Il est important d’apprendre à reconnaître les signes qui indiquent que notre chien est en bonne santé
Découvrez ce que vous devez prendre en compte pour vous assurer que votre chien Australian Cobberdog Labradoodle est en bonne santé

Un chien en bonne santé

Les chiens en bonne santé montrent des signes évident de vitalité et de bien-être. S’il existe un problème de santé, celui-ci peut être détecté grâce à un examen de routine ou grâce à l’observation du comportement de notre chien. Il est essentiel de bien connaître notre Australian Cobberdog afin d’identifier rapidement ce qui ne va pas bien et de détecter les problèmes potentiels qui peuvent avoir une solution simple grâce à un diagnostic précoce.

Les yeux:

Des yeux en bonne santé sont transparents, éclatants et ne présentent pas de sécrétion. Si l’on observe que les yeux deviennent opaques, que la pupille change constamment de taille ou qu’ils deviennent rouges, il faudra consulter le vétérinaire au plus tôt. Les chiens ont une troisième paupière, une membrane qui peut parfois recouvrir la surface de l’œil. Si l’œil est sain, on verra difficilement cette membrane. Voilà pourquoi, si elle apparaît, c'est un signe que le chien ne va pas bien.
 

Les oreilles:

L’intérieur du conduit auditif doit être propre et de couleur rose. Le cérumen marron et une mauvaise odeur peuvent être des symptômes d’infection ou de présence d'acariens. Si un chien se frotte contre le mur ou se gratte constamment l’oreille, cela peut indiquer qu’il souffre d’otite.
 

La truffe:

La truffe ne doit en aucun cas suppurer. Le climat, le niveau d'activité et la santé sont des facteurs qui ont un impact sur l’humidité et la température de la truffe. Il n'est donc pas nécessaire qu’elle soit toujours froide et humide pour dire que le chien est en bonne santé. Cependant, si la truffe est excessivement chaude ou sèche, ce n'est jamais bon signe. Un changement de couleur ou la dépigmentation progressive ne sont pas des symptômes de maladie.
 

La gueule:

Les dents des chiens, tout comme les nôtres, se détériorent avec le temps. L’idéal est qu’elles soient toujours propres et blanches. Parfois les chiens peuvent se casser une dent, il est donc conseillé de les examiner et de les nettoyer régulièrement. De cette façon, on prévient aussi les infections des gencives. Les gencives doivent être rosées, douces et ne pas saigner. Par ailleurs, même si aucun chien ne peut se vanter d’avoir une haleine fraîche, il n'est pas normal de percevoir une mauvaise haleine à distance. Cela peut être symptôme d'un problème odontologique. Il faut aussi savoir qu’un excès de bave peut indiquer un problème vétérinaire.
 

Peau et poil:

La peau doit être rosée et sans pellicules. Chez certaines races, des parties de la peau peuvent être pigmentées, ce qui est normal. Il ne doit pas y avoir de parasites dans les poils. 
 

Pattes:

Les coussinets des chiens sont généralement très résistants mais peuvent présenter des ampoules ou des plaies si le chien a beaucoup marché ou couru. De nombreuses races de chiens conservent le pouce, appelé l’ergot, qui se trouve à l’intérieur des pattes avant. Les ergots peuvent se casser pendant l'activité du chien et ils peuvent s’infecter. Les morceaux de verres brisés sont aussi une menace pour les coussinets des chiens. Il faut à tout prix éviter qu’il y marche dessus car il pourrait se blesser. Si possible, le mieux serait d’éliminer les morceaux de verre que l’on pourrait trouver pendant la promenade pour éviter que d’autres chiens ne se blessent. Les pattes doivent rester sèches entre les coussinets et les doigts pour éviter la pododermatite. Voilà pourquoi, si l’on baigne notre chien ou s’il se mouille au cours d'une promenade, il faudra toujours bien lui sécher les pattes.
 

Abdomen :

Le relâchement abdominal (dilatation de l'estomac) peut être un symptôme de problèmes digestif ou de vers et doit être examiné par un vétérinaire. Tous les chiens ont quatre paires de tétines qu’il faut examiner régulièrement à la recherche de possibles tumeurs mammaires, très fréquentes chez les chiennes non stérilisées. 
 

Zone anale:

Elle se situe à la base de la queue et doit être propre et ne pas présenter d’inflammation. Si notre chien se frotte le postérieur au sol ou se lèche cette zone avec insistance, il se peut que ses glandes anales soit obstruées ou qu’il cherche à se défaire de vers. Il est donc important de consulter le vétérinaire.
 

Zone génitale:

S’il s'agit d’un mâle, la zone du pénis ne doit pas présenter de rougeurs ni d’irritations. Chez les femelles, la vulve doit avoir une couleur rosée et ne doit pas suppurer. Les plis doivent toujours être propres. Si l’on observe que notre chien insiste à se lécher la zone génitale, il faudra consulter un vétérinaire. 

Comment effectuer un examen complet de notre Australian Cobberdog:

Pour examiner régulièrement notre chien afin de vérifier qu’il ne présente aucune anomalie, blessure ou changement suspect, il est important de l'avoir habitué depuis tout petit à ce qu’on le manipule. En effet, il va falloir examiner ses yeux, ses oreilles, sa gueule, ses pattes, ses parties génitales et chaque partie de son corps même si ce n'est pas toujours agréable. Un chien habitué à être manipulé nous laissera effectuer cet examen de façon détendue, et restera immobile et tranquille pendant qu’on l'examine.

 

1. YEUX

Le chien est face à nous, on commence à examiner les deux yeux pour voir s’ils sont rouges ou irrités.

2. OREILLE

Passons aux oreilles, en soulevant légèrement l’oreille pour observer attentivement le conduit auditif et voir s’il est obstrué.

3. GUEULE

On soulève les babines, d’abord un côté puis l’autre, pour voir s’il y a du tartre sur les dents. Ensuite, on lui ouvre délicatement la gueule pour examiner la langue, le palais et la gorge.

4. PEAU

On continue avec le cou et les épaules. On palpe chaque centimètre de peau pour voir s’il a mal quelque part ou s’il y a une irritation. Il se peut que l’on remarque sous la peau, sur la partie gauche du cou du chien (mais elle peut avoir bougé) une sorte de grain de riz sous-cutané. Il s’agit de la puce électronique et il n'y a pas de quoi s’inquiéter.

5. PATTES

On descend délicatement vers les pattes avant. On les soulève pour observer la longueur des griffes et on les retourne doucement afin de voir les coussinets et de vérifier qu’ils n’ont pas de plaies ni de crevasses. On sépare délicatement chaque doigt du chien pour s'assurer qu’il n’y a aucun corps étranger comme un épi ou un morceau de verre.

6. DOS

On revient vers le dos et on parcourt la colonne vertébrale vers les hanches pour vérifier que le chien n’a mal nulle part.


7. PATTES ARRIÈRE

On palpe les deux pattes arrière de haut en bas, puis on examine les pieds comme pour les pattes avant.

8. TRAIN ARRIÈRE

Finalement, on caresse le chien de la tête jusqu’au bout de la queue. On prend délicatement la queue à la base et on la soulève pour examiner la zone anale. Avec l'autre main, on palpe l'abdomen pour trouver de possibles anomalies. Chez les mâles, on palpe la zone génitale. Chez les femelles, on la couchera sur le dos pour examiner la vulve.

9. RÉCOMPENSER

Une fois l’opération terminée, on félicitera le chien pour son bon comportement et pour avoir été patient pendant l'examen.


Renseignements et consultations sur l'Australian Cobberdog

Contact