Accueil > Recommandations pour chiots > Comment être un propriétaire responsable

COMMENT ÊTRE UN PROPRIÉTAIRE RESPONSABLE?


Le fait d’être un maître responsable est un concept qui appelle à l'engagement de la personne au moment où elle décide de partager sa vie avec un chien
Nous vous expliquons comment être un propriétaire responsable et tout ce dont votre chien Australian Cobberdog Labradoodle a besoin

Être un propriétaire responsable

Il existe de nombreux bienfaits à cohabiter avec un chien, mais être un maître responsable c'est être conscient dès le début que tout ne va pas toujours être facile. L'arrivée d’un nouveau membre dans la famille demande un investissement de temps, d'efforts, et parfois, il faudra être très patient avant que le chien n’apprenne à faire les choses correctement. Le chien a besoin de nous, il est complètement dépendant et les responsabilités que nous avons envers lui sont simplement inévitables. Voilà ce que signifie être un maître responsable.

Un chien, c'est un engagement à vie


Un chien, c'est en engagement que l’on acquiert pendant toute sa vie. Chez DOGKING, nous pensons que cet engagement doit être aussi fort que celui d'avoir un enfant. Abandonner un chien ou s'en défaire ne devrait pas être une option. C'est sous ces conditions que l’on devrait penser à adopter un chien. C'est donc une décision que doit être prise très au sérieux.


Un chien demande beaucoup d’investissement et d’amour

Un chien a besoin d’une bonne alimentation, d’accessoires pour dormir, pour se promener, pour le brosser, pour jouer... Le chien doit être propre, il faudra l’emmener visiter le toiletteur ou investir dans des produits de toilettage pour son hygiène à la maison. Le chien a aussi besoin de soins vétérinaires, même lorsqu’il est en bonne santé. Il faudra aussi prévoir la possibilité qu’il tombe malade, ce qui impliquera un effort supplémentaire de notre part.

Un chien demande un investissement en temps

Les chiens ont besoin que l’on consacre du temps à leur éducation, c’est quelque chose d'essentiel pour profiter des moments que l’on passe avec lui. En effet, si un chien présente un comportement difficile, le temps passé avec lui ne servira qu’à résoudre des problèmes. Le chien a aussi besoin de moments de tendresse, de promenade, de jeu et d’entretien de son poil...

HIÉRARCHIE DES BESOINS DU CHIEN



1. Besoins biologiques
Ce sont tous les besoins physiologiques qui permettent au chien de vivre et de préserver son organisme, c’est-à-dire l’équilibre et le bien-être de son corps.

2. Besoins émotionnels
Ce sont tous les besoins en rapport avec le bien-être du chien. Cela lui permet de se sentir en sécurité, d'avoir confiance en lui-même et en son entourage, c'est une condition pour que le chien soit heureux.

3. Besoins sociaux
Les chiens sont des animaux grégaires, ils ont besoin de se regrouper en meutes ou de former des groupes sociaux avec nous, les humains ; c'est d’autant plus vrai pour les Australian Cobberdogs qui font partie d'une race très sociable. Les chiens qui vivent isolés, sans pouvoir créer de liens avec d'autres individus de leur espèce ou avec des personnes, sont des chiens que l’on prive d’un besoin essentiel pour leur comportement.

4. Besoins d'entraînement
L'entraînement aide le chien à développer ses capacités mentales, à mieux se connaître, à comprendre ses limites et à vivre en harmonie avec son entourage en se basant sur des règles de conduite.

5. Besoins intellectuels
Un chien a besoin de relever des défis mentaux tous les jours. L'ennui est une source de nombreux problèmes de comportement.

CIVISME

Il est important de connaître la réglementation qui s'applique aux propriétaires d'animaux de compagnie de votre localité afin de pouvoir la respecter et faire preuve de civisme. Dresser votre Australian Cobberdog pour qu’il ait un comportement convenable dans les espaces publics est un geste de civisme, mais pas seulement car le fait d'avoir un chien bien élevé vous permettra d’établir une meilleure relation avec lui et de lui laisser plus de liberté.

Ce qu’il ne faut pas faire

    • Laisser le chien en liberté : ils peuvent déranger les autres, provoquer des accidents ou se faire accrocher. Lâcher le chien, à moins de se trouver dans un espace prévu pour cet effet et où cela ne gênera personne.


    • Attacher le chien à une laisse extensible qui empêche de le contrôler en toute sécurité.


    • Enfreindre la réglementation municipale qui encadre la possession de chiens et autres animaux de compagnie.


    • Transporter un chien sans attache dans un véhicule. C’est une situation qui peut être sanctionnée car il peut distraire ou déranger le conducteur et provoquer un accident.


    • Ne pas s’occuper du chien pendant la promenade car il pourrait salir la voie publique ou déranger d'autres personnes ou d'autres animaux. Permettre l'accès aux espaces verts sur lesquels il est interdit de marcher ou qui sont interdits aux chiens.


    • Laisser un chien attaché à l'extérieur d’un établissement. Même si le chien est habitué à rester immobile, le laisser sans surveillance représente toujours un danger potentiel (même pour le chien lui-même).

Ce qu’il faut faire

    • Toujours respecter la réglementation appliquée aux propriétaires de chiens.


    • Garder le chien attaché et le contrôler à tout moment lorsque l’on se trouve dans un espace piétons.


    • À l’intérieur du véhicule, installer une séparation pour empêcher que le chien dérange le conducteur ou qu’il soit une cause de distractions.


    • Les chiens doivent avoir leurs documents en règle : En fonction de l’endroit où l’on vit, plusieurs documents sont exigés comme le carnet vétérinaire, le document d’identité ou la puce électronique, entre autres.


    • Toujours ramasser les déjections de notre chien.


    • Éviter à tout prix que le chien n'endommage le mobilier urbain.


    • Respecter le repos du voisinage. Si notre chien aboie, être attentif aux horaires ou adopter des mesures pour empêcher le chien d'aboyer.

Renseignements et consultations sur l'Australian Cobberdog

Contact